Accueil
Accueil   >   Roumain   >   Activités culturelle - Vie étudiante

Activités culturelle - Vie étudiante

Exposition de Gabriel MARIAN "Le désir du texte" : peinture et poésie, 5-11 avril 2019 à l'Hôtel de Ville

Du 5 au 11 avril 2019 a lieu à l'Hôtel de Ville l'exposition "Le désir du texte" de Gabriel MARIAN organisée par Ville de Strasbourg en partenariat avec la Représentation Permanente de la Roumanie auprès du Conseil de l’Europe avec le soutien du Département d’Études roumaines.

Le vernissage de l’exposition se tiendra le 4 avril, à 18h, à l'Hôtel de Ville (entrée au 9, rue Brûlée).

Le 8 avril, à 15h30, aura lieu une lecture de poèmes en roumain, français et italien par les étudiants de la Faculté des Langues et de la Faculté des Lettres. Seront lus des poèmes de Lucian Blaga, Ana Blandiana, Nichita Stănescu, Ştefan Augustin Doinaş, Marin Sorescu, Mallarmé, Baudelaire, René Char, Reverdy, Michelangelo, Alessandro Baricco ...

L’École de peinture de Cluj, gravitant autour de l’Université de Beaux-Arts et de grands espaces d’art contemporain comme la Fabrique de pinceaux et le Centre d’Intérêt, est devenue fameuse par des noms comme Adrian Ghenie, Ciprian Mureşan ou Serban Savu, actuellement exposés au Centre Pompidou, dans le cadre de la Saison croisée France-Roumanie. Formé à la même école, participant aussi à l’histoire de la Fabrique de pinceaux, Gabriel Marian tente, par ses projets artistiques, une sortie de l’imaginaire et de l’esthétique post-communistes à travers l’exploration de sujets et d’une palette moins sombres, mais tout aussi complexes.

Il assume également une activité de promoteur des jeunes talents de l’art roumain contemporain à travers son activité de curateur et de galeriste (fondateur de la Galerie Nano au Centre d’Intérêt, Cluj).

Attiré depuis longtemps par la frontière fluctuante entre abstraction et figuration, Gabriel Marian l’approche actuellement par le biais des rapports entre écriture(s) et image. En partant surtout de la richesse visuelle des calligraphies, l’artiste propose une série d’œuvres qui tissent ensemble écrits et représentations plus ou moins figuratives et qui entrent souvent dans une danse des citations à la fois textuelles et visuelles. Certaines compositions partent d’une reconstruction d’œuvres classiques ou d’images familières à l’aide de strates superposées d’écriture, tout en posant un regard décalé sur l’histoire de l’art roumain et mondial. D’autres fois, les peintures se détachent de toute citation et créent des mondes imaginaires où la ligne et la couleur séduisent par leur chorégraphie subtile.

Une partie des œuvres sera exposée pendant la semaine du 15 au 18 avril au siège de l’APE (Association Parlementaire Européenne) Villa Schutzenberger.


Balade culturelle urbaine « Marques de la culture roumaine au cœur de l'Europe »

Événement de la Quinzaine culturelle roumaine coordonné par Olga Ţurcan

Cette balade urbaine vous propose un itinéraire de découverte des marques de la culture roumaine à Strasbourg, en trois temps : 7 mars - architecture, 9 mars - art, 12 mars - histoire et littérature.

Entrée libre sur inscription à l’adresse : saison-croisee@lastrasbourg.com.

7 mars ARCHITECTURE : Visite de deux joyaux architecturaux de la Neustadt qui abritent la Représentation Permanente de la Roumanie auprès du Conseil de l'Europe et le Consulat général de la Roumanie, la Villa Schlief et la Villa Trübner.

  • Horaire : 15h00-16h30
  • Inscription préalable obligatoire, à partir du 25 février à l’adresse : saison-croisee@lastrasbourg.com
  • Places limitées : 25
  • Point de rendez-vous : devant la Villa Schlief (64, allée de la Robertsau)
  • Déroulement de la visite :

Villa Schlief

Vous êtes peut-être souvent passés devant ses imposants murs en briques rouges, sa tour carrée coiffée d'un grand toit en pavillon, ses pignons à redents. De style néo-castral, cette grande villa construite par les architectes Auguste et Paul Brion, entre 1894 et 1895, pour Eugène Schlief, docteur en droit, vous ouvre exceptionnellement ses portes pour vous conter un pan de son histoire. Entièrement rénovée en 1994, lors de l’installation de la Représentation Permanente de la Roumanie auprès du Conseil de l'Europe, la Villa Schlief représente aujourd’hui l’un des plus surprenants édifices du Strasbourg impérial.

Villa Trübner

La suite de la balade vous permettra de découvrir la signification des mystérieux symboles et personnages allégoriques sculptés sur les boiseries de la Villa néo-régionaliste à colombages réalisée par les architectes Franz Lütke et Heinrich Backes sur la commande du célèbre libraire, imprimeur-éditeur et collectionneur d'art Karl Trübner (1846-1907). Siège du Consulat général de Roumanie depuis 2017, cette villa illustre remarquablement le mouvement Heimatschutz.

Lors de cette visite, vous apprendrez également à quelle époque et dans quelles circonstances a ouvert à Strasbourg le premier consulat roumain et qui en fut le premier consul. 

9 mars ART : Visite du Musée d’art moderne et contemporain et de la Paroisse orthodoxe roumaine

  • Horaire : 15h00-17h30
  • Inscription préalable obligatoire, à partir du 25 février à l’adresse : saison-croisee@lastrasbourg.com
  • Places limitées : 30 personnes
  • Point de rendez-vous : devant le MAMCS (1, place Hans Jean Arp)
  • Déroulement de la visite :

Le nouvel accrochage des collections permanentes du MAMCS, intitulé Joyeuses frictions, est l’occasion de découvrir des artistes roumains comme Marcel Janco, Victor Brauner, Etienne Hajdu ou Daniel Spoerri. Grâce à l’important legs de Jacqueline Victor Brauner au musée en 1988, une dizaine d’œuvres de l’artiste ponctue le parcours qui met en évidence ses intérêts pour le corps, le langage, la métamorphose, l’irrationnel ou les cultures extra européennes. La visite permettra d’apprécier également que des personnalités comme Anna de Noailles ou Tristan Tzara, ont fasciné les artistes français.   

L’édifice de style gothique, en forme de croix – rappelant singulièrement le style byzantin des églises tréflées, a servi pendant un siècle et demi d’église de congrégation pour être ensuite mis à la disposition de la Communauté roumaine. À partir du 10 décembre 2006, la Paroisse orthodoxe roumaine de Strasbourg utilise pour ses célébrations liturgiques et pour son activité pastorale, culturelle et didactique cette très belle église que les habitants connaissent sous le nom de la « chapelle des Sœurs de Marie-Réparatrice ». L’iconostase, cloison séparant la nef du sanctuaire et recouverte d’icônes, élément essentiel dans l’aménagement d’une église orthodoxe, est sculptée en bois de chêne, véritable chef-d’œuvre de l’artisanat de Moldavie. Venez découvrir la place et le rôle de ces « fenêtres sur l’éternité » que représentent les icônes.

12 mars HISTOIRE ET LITTÉRATURE à la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg

  • Horaire : 15h00-16h00 et 16h00-17h00
  • Inscription préalable obligatoire, à partir du 25 février à l’adresse : saison-croisee@lastrasbourg.com
  • Places limitées : 2 groupes de 15 personnes
  • Point de rendez-vous : devant la BNUS (6, place de la République)
  • Déroulement de la visite :

Depuis sa création en 1871, la BNUS a développé des fonds dans les langues d’Europe de l’Est, dont le roumain. Cette visite vous amènera à la découverte de documents rares et d’éditions princeps des monuments littéraires roumains appartenant aux collections patrimoniales strasbourgeoises, tout autant que de récits d’événements inédits concernant les principaux acteurs des relations franco-roumaines en terre alsacienne, tels l’historien Nicolae Iorga, Docteur Honoris Causa de l’Université de Strasbourg, le Générale Henri Berthelot, Gouverneur militaire de Strasbourg, ou le journaliste et homme politique Auguste-Charles Schneegans, voyageur dans les Principautés Danubiennes au XIXe siècle. Un parcours vivant et instructif, une véritable plongée dans une histoire commune !

Intervenants : Anne-Marie Cassoly (historienne, Professeur émérite de l’Université de Strasbourg), Olivier Haegel (chargé de recherche à la Direction de la Culture, du Patrimoine et de la Mémoire, Région Grand Est), Barbara Forest (conservatrice, Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg), Vasile Iorgulescu (prêtre recteur de la Paroisse orthodoxe roumaine de Strasbourg, Docteur en théologie), Olga Ţurcan (sociolinguiste, Docteure de l’Université de Strasbourg), Sabina Cişmaş (historienne, Docteure de l’Institut européen universitaire de Florence), Dmitry Kudryashov (Conservateur, Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg), Ana-Maria Gîrleanu-Guichard (Maître de conférences en langues et littérature roumaines, Faculté des Langues, Université de Strasbourg).

Quinzaine culturelle roumaine à Strasbourg (27 février - 13 mars 2019). Saison croisée France-Roumanie

Conçue autour de la fête printanière du Mărţisor (du 1er Mars), jour significatif dans la conscience collective roumaine, la Quinzaine culturelle roumaine à Strasbourg comprend une dizaine d’actions qui couvrent un vaste éventail de domaines (musique, littérature, film, photographie, théâtre, art populaire, balade culturelle urbaine).

Ces événements sont organisés en partenariat avec les principales institutions culturelles locales (Université de Strasbourg, Bibliothèque nationale et universitaire, Musée d’art moderne et contemporain, Librairie Kléber, Cinéma l’Odyssée, Lieu d’Europe) et avec le soutien de l’Institut Culturel Roumain de Paris, de la Ville de Strasbourg, du Consulat général de Roumanie à Strasbourg, de la Représentation Permanente de Roumanie auprès du Conseil de l’Europe, de l’Association cultuelle orthodoxe roumaine de Strasbourg et environs. Nous souhaitons ainsi renforcer les liens culturels et sociétaux entre deux pays à tradition et histoire communes, et permettre à un public large de porter un regard nouveau sur les réalités de la société roumaine contemporaine.

 

Découvrez le programme complet de la Quinzaine

Magda CÂRNECI invitée à la "Rencontre mondiale de poésie" de Strasbourg, 19-24 novembre 2018

Inscrite dans le programme off du Forum de la démocratie, la "Rencontre mondiale de la poésie" accueille cette semaine à Strasbourg des poètes venus de 17 pays. Nous vous espérons nombreux aux rencontres avec la poète roumaine Magda Cârneci : vendredi, 23 novembre, à 20h, à la Villa Schützenberger, 76 Allée de la Robertsau, et samedi, 24 novembre, à 16h, à la Librairie des Bateliers, 5, rue Modeste Schickelé, au lancement de son livre FEM qui vient de paraître en français aux éditions Non Lieu.

"Non, il n'est pas encore passé, le temps du grand poème enivrant.
Son temps commence à peine."

(Magda Cârneci)

 

 

Poésie roumaine à la Librairie des Bateliers

"Être la terre - mais luire aussi comme une étoile !" Lucian Blaga

À l’occasion de la parution en français, aux éditions Jacques André / Şcoala Ardeleană, du deuxième recueil de poèmes, Les pas du prophète (1921), de Lucian Blaga, aura lieu la rencontre avec Jean Poncet, poète français et membre honoris causa de l’Union des Écrivains de Roumanie, traducteur de l’œuvre,

samedi 10 mars, à 18h

à la Librairie des Bateliers (5, Rue Modeste Schickelé à Strasbourg Krutenau)

Lauréat du Prix Lucian Blaga pour l’ensemble de son travail sur la poésie roumaine, Jean Poncet a entrepris la publication en édition bilingue de l’œuvre poétique complète de Lucian Blaga, qui comptera 13 volumes.

La rencontre est organisée avec le soutien de l’équipe de recherche CHER (Culture et Histoire dans l’Espace Roman) et du Consulat Général de Roumanie à Strasbourg.

 

Les traditions roumaines de Noël aux Stammtisch de l’Ancienne Douane

 

Noëls européens présentés aux Stammtisch de l’Ancienne Douane, avec la participation d’Erika BERHARD (Autriche), Bryndis ERIKSDOTTIR (Islande), Jolita SILANSKIENE et Sandra CRASSE (Lituanie), Ana-Maria GÎRLEANU-GUICHARD et Nora MĂRCEAN (Roumanie).

Restaurant de l’Ancienne Douane, le 15 décembre 2017, 16h-17h30.